Nouvelles

L’échantillonneur de qualité de l’air passif (PAQS)

L’échantillonneur de qualité de l’air passif (PAQS) est composé de filtres traités chimiquement qui absorbent les composés ciblés. Une fois exposé, l’échantillon est analysé dans notre laboratoire d’air pur afin de déterminer les concentrations de pollution basées sur la durée de l’exposition.

Des matériaux filtrants aux fins d’échantillonnage sont disponibles pour :

  • Le dioxyde de soufre (SO2)
  • Le sulfure d’hydrogène (H2S)
  • Le dioxyde d’azote (NO2)
  • L’ozone (O3)

Le système d’échantillonnage, qui permet jusqu’à quatre (4) échantillonneurs, consiste en un abri contre la pluie, des pièces de montage et une pièce intérieure pour l’entreposage de blancs sur place. Un abri peut supporter un échantillonnage double de deux paramètres.

Ce système offre une méthode économique pour la collecte de données sur la qualité de l’air. Il ne requiert aucune électricité, ce qui le rend idéal pour l’échantillonnage dans des régions éloignées ou locales, petites ou grandes. De plus, le PAQS est simple à utiliser, permettant ainsi un échantillonnage facile. Le système est portatif, ne requiert pas d’électricité, d’enregistreurs de données ou de pompes et assure qu’il n’y a pas de mouvement actif de l’air dans l’échantillon. Le système d’échantillonnage a un abri contre la pluie et s’avère une solution rentable lors de la surveillance de l’air passif.

Les échantillonneurs passifs fonctionnent sur des principes d’absorption et de perméation alors qu’ils se relient directement aux composés particuliers qu’ils ciblent. Les polluants atmosphériques qui sont échantillonnés seront diffusés ou traverseront une membrane semi-perméable, puis ils seront recueillis dans un filtre traité chimiquement pour absorber les composés ciblés. Une fois exposé, l’échantillon est analysé dans le laboratoire afin de déterminer la quantité de composés recueillis. On calcule alors une concentration moyenne basée sur la durée de l’exposition (en tenant compte de l’humidité relative, de la température et de la vitesse du vent).

Applications

On peut utiliser la surveillance passive comme solution de rechange aux analyseurs de surveillance continue dans de nombreuses applications telles que :

  • Mesurer des grands espaces pour détecter la variation spatiale des niveaux de polluants.
  • Étudier les tendances à long terme.

La surveillance de la conformité ou de la réglementation est la méthode la plus fréquemment utilisée. Les résultats peuvent être utilisés pour établir les tendances à long terme des données recueillies et ils peuvent être considérés indépendamment ou comme faisant partie d’un réseau plus vaste d’échantillonneurs. L’échantillonneur de qualité de l’air passif (PAQS) continue d’être utilisé pour un échantillonnage répété alors que les filtres sont soumis à notre laboratoire aux fins d’analyse.

Laboratoire d’air pur

Les analyses de laboratoire pour notre Système de surveillance de l’air passif sont effectuées dans notre laboratoire d’air pur sous pression positive à la fine pointe de la technologie. L’air ventilé passe tout d’abord dans un système de filtration HEPA à multiples étapes qui élimine 99.99 pour cent des particules dans l‘air. Après avoir passé dans le système de filtration, l’air est ensuite dirigé dans un épurateur d’air à traitement chimique qui élimine tout contaminant de l’air comme l’ozone, le sulfure d’hydrogène, le dioxyde d’azote et autres.

Nos laboratoires d’air sont conçus pour répondre aux exigences de la EPA et de l’Union européenne en matière de température et d’humidité, celles-ci sont contrôlées avec précision grâce à un panneau de service informatisé. De cette façon, nous assurons qu’aucune contamination n’arrivera en contact avec les moniteurs passifs et que nos contrôles de laboratoires sont de la plus haute qualité possible.